50 shades of green

Francophone rdv à la fin !

Hué – border of north and south Vietnam
After our surprisingly comfortable train ride from Hanoi, we and the bike arrived in Hué, the former capital of Vietnam from 1802 until 1945, a short distance from the 17th parallel and the former demilitarized zone between the Democratic Republic of Vietnam in the North and the Republic of Vietnam in the South.
The Hué Citadel and Imperial City are a delight to see, but much of the rest of the city suffered in the so-called “American War”, due to its location as the first steping stone on the conquest of the South by the Viet Minh. Just outside the city we stumbled across the beautiful Thien Mu pagoda, where we spent some time listening to the monks chanting whilst ringing bells and playing percussion on wooden fish as they are called – they are carved in the shape of a carp – the representation is that of the monks quest for the state of perpetual wakefulness, since the carp never sleep. We also found a shrine to the monk Quan Duc who famously self-immolated in 1963 in Saigon at protest against the Diem/American regime. This was his monastery, and they have the car in which he drove to Saigon to perform the protest.

DSCN3666sm DSCN3683sm

Mountain roads, DaNang and heading south
After leaving Hué, we overnighted in Lang Co and enjoyed the beautiful beaches before bracing ourselves to climb the mountainous Hai Van pass, through Vietnam’s third biggest city – DaNang, and on to Hoi An. The climb up Hai Van was tough on our fully loaded tandem – we weigh about 235 kg with bodies, bike and all our luggage – but the view from the top was spectacular. Also there are pillboxes remaining from the war – an excellent vantage point I would imagine. DaNang was a mighty city and we were sad to pass through so quickly, but we did stop to take a photo next to the famous dragon bridge – each weekend evening at 9 pm the dragon breathes fire!
We continued to pass the most beautiful verdant countryside – words and pictures cannot do justice to the myriad colours of green we saw, forests and rice paddies in different stages of maturity – some dry, some freshly planted, and some with rice being ready to pick already!
Cycling along the coast road on the outskirts of DaNang we spotted a cycle cafe – Le Vélo! We stopped and enjoyed wonderful tea and cake, whilst surrounded by bike-themed objects – even the coffee tables were made of old repurposed bike wheels. We spent some time chatting with the owner, who enthused about all things cycling and of a healthy lifestyle – wonderful to see!
DSCN3714sm DSCN3742sm DSCN3774sm DSCN3798sm DSCN3805sm DSCN3846sm DSCN3865sm

Hoi An disappointment
We had been told about great things about Hoi An and it’s UNESCO status certainly suggested a very special place. However, despite being very pretty, we were shocked by the rampant commercialisation and the constant barracking by hawkers made our stay not very pleasurable. In fact, we decided to cut short our visit. We felt as if we were in some artificial Vietnam created by Disney or in Las Vegas. We were very happy to quickly get out of this strange alternative reality and get back to the “real” Vietnam.

DSCN3873sm DSCN3892sm

Aggressive roads
We carried on riding the principal road south to our next major destination which was Saigon (Ho Chi Minh City). There is only one road south, with very little opportunity to divert from it.  The road is under construction, very rough and driving at times can be very aggressive. The pollution is intense and our lungs felt heavy from the fumes and the dust we were breathing in. The honking from all types of traffic is relentless, day and night it continues, as if any vehicle will have its engine malfunction if the horn does not blare out loud at least every 500 meters. After several days slogging through this road, and one day after two very near misses from idiotic bus drivers we decided enough was enough, and we would “fast forward” by taking a train from Qui Nong to Saigon, rather than spending another 7-10 days riding along this road. We rested in Qui Nong by a beautiful beach, repairing nerves and getting the bike running smooth again before we could catch the overnight 18 hour train to Saigon.

Youtube video https://www.youtube.com/watch?v=z2thP3LDlKM

Checkout our progress here: https://badgerandfrog.com/where-on-earth-are-we-now/
https://badgerandfrog.com/where-on-earth-are-we-now/
DSCN3952sm DSCN4074sm

Saigon’s nice surprises!
Saigon was a real change of pace for us. Frog’s friends Raph and Camille, expats from France, kindly offered to host us and we spent four nights experiencing the expat life (swimming pool, massage, rooftop bars, BBQ + movies with other expats, good local food restaurants, and driving a scooter around for the first time). The city is a sprawling monster, full of life and excitement. We immersed ourselves fully into the tourist world, particularly enjoying the traditional medicine museum, the war museum and finding a visit to the Cu Chi tunnels where Viet Cong resisted during the American War, particularly educational.

DSCN4114sm DSCN4127sm

Mekong Delta
We said out fond farewells to our amazingly generous hosts Raph and Camille, and set off south to visit the Mekong Delta – the area where this behemoth of a river splits as it reaches the end of its journey to the sea. We spent a couple of days at Cai Bé – originally hunting for the floating market which now seems to exist only for tourist purposes, and also to allow Frog a little downtime for her birthday! Cai Bé is an interesting place covered with islands and rivulets created by the Mekong splitting, hugely enjoyable to walk around and explore, and the city was filled with an excitable vibe as they prepared for Tet – the New Year celebration.
DSCN4203sm DSCN4222sm

The vegetation and nature around the delta is incredible, rather than rice paddies we saw the beautiful greens of trees bearing a panoply of different fruits – mango, banana, tamarind, etc. It was clearly chilli picking season – alongside many roads bright red chillis were drying on tarpaulins – check out the Spice Girls picture!

DSCN4263sm DSCN3937sm

That’s it for Vietnam!! the dodgy border crossing and arrival in Cambodia will be detailed on our next post, “Phnom Penh to Kampung Cham, the two faces of Cambodia” arriving soon!

Froggy French : 50 nuances de vert

Hué, à la frontière du Nord et du Sud Vietnam

Après un voyage en train-couchette étonnamment confortable depuis Hanoi, nous sommes arrivés à Hué, capitale du Vietnam de 1802 à 1945, à une courte distance du 17e parallèle et de l’ancienne zone démilitarisée entre la République démocratique du Vietnam au Nord et la République du Vietnam au Sud.
La citadelle de Hué et la Cité Impériale sont un plaisir à voir, mais une grande partie du reste de la ville a souffert dans la “guerre américaine” (et oui au Vietnam on ne dit pas la « guerre du Vietnam » !), en raison de son emplacement en première ligne sur la route de la conquête du Sud par les Viet Minh. Juste en dehors de la ville se trouve la belle pagode Thein Mu, où nous avons passé un certain temps à écouter les moines chantant et jouant des percussions sur des poissons en bois – ils sont sculptés en forme de carpe pour simboliser la quête des moines pour l’état d’éveille permanent, puisque la carpe ne dort jamais. Nous sommes tombés sur un sanctuaire dédié au moine Duc Quan, célèbre pour s’être auto-immolé en 1963 à Saigon en protestation contre le régime américain /Diem. Thein Mu était son monastère, et ils ont la voiture dans laquelle il a conduit à Saigon pour effectuer sa « demonstration ».

Routes de montagne, DaNang et direction Sud
Après avoir quitté Hué, nous avons passé la nuit à Lang Co et apprécié les belles plages avant de nous résoudre à gravir la montagne vers le col Hai Van (poétique « passage dans les nuage »), passer par la troisième plus grande ville du Vietnam – Danang et finalement arriver à Hoi An. La montée du Hai Van fut rude sur notre tandem chargé à bloc – nous pesons environ 235 kg avec nous, le vélo et tous nos bagages – mais la vue depuis le sommet en valait la peine. Il ya aussi des blockaus restants de la guerre – un excellent point de vue sur la région!. DaNang est une ville impressionante et nous étions tristes de passer si vite, mais nous nous sommes arrêtés pour prendre une photo à côté du célèbre pont du dragon – chaque soir de week-end à 21 heures le dragon crache du feu!
Nous avons continué à traverser les belles campagne verdoyante – mots et images ne peuvent pas faire justice aux mille teintes de vert que nous avons vu, les forêts luxutiantes et les rizières à différents stades de maturité – certaines sèche, certaines fraîchement plantées, et certaines avec du riz déjà prêt à récolter !
En roulant le long de la route du littoral à la périphérie de Danang, nous avons repéré un café de cycliste – Le Vélo! Nous nous sommes arrêtés et avons apprécié thé et gâteaux, entourés dobjets sur le thème du vélo – même les tables ont été faites à partir de roues de vélo recyclées. Nous avons passé un certain temps à discuter avec la propriétaire, enthousiaste à propos de toutes ce qui touche au vélo – très sympa!

Déception à Hoi An
On nous avait dit de grandes choses au sujet de Hoi An et son statut de l’UNESCO suggérait un endroit très spécial. Toutefois, en dépit d’être très jolie, nous avons été choqués par sa commercialisation à outrance, et la solicitation constante par des vendeurs a rendu notre séjour pas très agréable. En fait, nous avons décidé d’écourter notre visite. On se serai cru dans un Vietnam artificiel créé par Disney ou à Las Vegas. Nous avons été très heureux de sortir rapidement de cette réalité alternative et revenir au “vraie” Vietnam.

Conduite de furieux
Nous avons continué sur la route principale vers le sud, notre prochaine destination majeure était Saigon (Ho Chi Minh-Ville). A cet endroit il n’y a qu’une route vers le sud, avec très peu de possibilité de détour. La route est en construction, très mauvaise et la circulation peut y être très agressif. Nous avons également souffert de la pollution (gaz d’échappement et poussière) et des klaxons incessant, finissant chaque journée avec un mal de crâne. Un jour après deux bus évités de justesse nous avons décidé que c’était assez, et que nous ferions “avance rapide” en prenant un train de Qui Nong à Saigon, plutôt que de passer une autre semaine à galérer le long de cette route. Nous nous sommes reposés à Qui Nong le long d’une belle plage, pour réparer les nerfs et le vélo avant de prendre le train de nuit pour Saigon : 600km, 18h .

Les belles surprises de Saigon
Saigon était un vrai changement de rythme pour nous. Des amis de Frog, Raph et Camille, des expatriés de France, nous ont très gentiement offert de nous héberger et nous avons passé avec eux quatre nuits à vivre la vie d’expatriés : piscine, massage, roof bar, barbecue + films avec d’autres expatriés, de super bons restaurants locaux, et la conduite d’un scooter pour la première fois (le Honda superCube de Camille!!!). La ville est un monstre tentaculaire, pleine de vie et d’excitation. De jour nous nous sommes plongés pleinement dans le monde des touristes, notamment en profitant du musée de la médecine traditionnelle, du musée de la guerre et même une visite des tunnels de Cu Chi où les Viet Cong ont résistés pendant la guerre américaine, très éducatif.

Le Delta du Mekong
Nous avons fait nos adieux à nos incroyablement généreux hôtes Raph et Camille, et sommes repartis vers le sud pour visiter le delta du Mékong – la zone où ce monstrueux fleuve se divise alors qu’il atteint la fin de son voyage à la mer. Nous avons passé quelques jours à Cai Bé – à l’origine pour le marché flottant qui semble désormais exister uniquement dans les guides touristiques, et aussi pour offrir à Frog une pause pour son anniversaire! Cai Bé est un endroit intéressant recouvert d’îles et ruisseaux créés par la scission du Mékong, extrêmement agréable pour se promener et explorer, et la ville était rempli d’une excitation palpable alors qu’ils se préparaient pour le Têt – la célébration du Nouvel An. La végétation et la nature autour du delta est incroyable, plutôt que rizières, nous avons vu les beaux verts d’arbres fruitiers – mangue, banane, tamarin, etc. C’était visiblement la saison de cueillette du piment – le long des routes les piments d’un rouges lumineux étaient mis à sécher sur des bâches – regarder la photo des Spice Girls!;)
C’est tout pour le Vietnam !! le passage de frontière douteux et l’arrivée au Cambodge seront détaillées sur notre prochain post, “De Phnom Penh à Kampung Cham, les deux visages du Cambodge” qui arrive bientôt!

 

Advertisements

About Badger and Frog

On a world tour on a tandem
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to 50 shades of green

  1. Marco says:

    Hi Justin!!!!
    I’m in Thailand…what a beautiful place and what outstanding moments I’m living!!!
    If you step by “here….” let me know!

    Enjoy!

    Ciao ciao,

    Marco

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s